N'hésitez pas à ajouter des photos, des illustrations, des liens... Merci de choisir une catégorie pour chacun de vos textes. Par défaut il sera attribué à "Textes d'atelier".

Vous pouvez vous inscrire pour participer ou vous abonner pour être informé des publications. Pour créer le compte vous serez renvoyé à la page d'accueil, il suffit de 1)remplir le formulaire, 2) confirmer votre adresse en activant le lien que vous recevrez par mail puis 3) attendre le message qui vous confirmera que votre inscription été approuvée.

Blog ouvert à tous les participants des ateliers d'Alès, de Nîmes et des stages d'écriture.

Écrire en atelier: "Traversée d'un groupe..." Christiane Faucher 11/2016

Le TGV redémarrait en douceur, la porte à glissière siffla et elle pénétra dans le compartiment, tirant une énorme valise rouge à roulettes, en plus de deux grands sacs à l'épaule. Elle se planta devant l'espace dédié aux bagages, qui débordait. Pourtant pas mal de monde était descendu à Valence.Un peu plus loin, la mère de famille BCBG qui régnait sur le carré de sièges en vis à vis lui jeta un coup d'œil laser, furtif et impitoyable. « Ensemble de voyage Vuitton, carré Hermès, Louboutins... Ma...
Lire la suite
  175 lectures
  0 commentaires

Écrire en atelier : "Deux récits parallèles, le récit absent..."Olivier Bueb

KATIA Fidèle à mes habitudes, j'étais en retard. La chaleur suffocante de cet été caniculaire transformait l'appartement en sauna. Je cherchais partout ces maudites clés. Au loin, par la fenêtre une sirène se faisait entendre. Pompier, police, je n'ai jamais su faire le distinguo. Mais où ai-je fourré ces clés ? La sirène poursuit sa mélodie stridente, une urgence sans doute. Moi aussi, je suis pressé, ça y est, je suis en retard de deux minutes. Katia a l'habitude maintenant, mais cela entretie...
Lire la suite
  178 lectures
  0 commentaires

Écris en atelier : "Dialogue à partir de Steinbeck ou le dialogue de deux écritures" Astrid Armand

Souvent, lorsque deux personnes sont face à face, elles devinent chacune les pensées de l'autre mais à cet instant... un homme s'installe, juste à côté de leur table. Elles entament malgré tout, leur échange : - Bien, as-tu trouvé une maison ? - Non, pas encore, j'pense que chuis trop exigeante, aucune annonce ne m'accroche... - Ne t'inquiètes pas, tu n'es pas dans l'urgence, sois patiente, tu trouveras... - T'as raison, ça viendra, j'dois pas me prendre la tête pour ça. C'est vrai, j'ai tout mo...
Lire la suite
  174 lectures
  0 commentaires

Écrire en atelier: "Le zoom: du récit d'une anecdote au récit d'une sensation"... Astrid Armand

Aujourd'hui, sa mère accepte de la laisser sortir - dehors, l'air est doux.Elle enfile ses chaussures, une veste légère et hop !La voilà déjà dévalant l'escalier, la voilà déjà près du cercle qui fait face au seuil de l'immeuble.Environ 6 mètres de diamètre, 30 centimètres d'épaisseur sont contenus par un muret en béton de 35 centimètres de haut. Il se trouve ici depuis la construction du bâtiment, soit 8 ans. Au printemps, il est fort agréable de s'y en approcher. Tout autour, un joli gazon et ...
Lire la suite
  169 lectures
  0 commentaires

Écrire en atelier: "Une phrase sans fin, musicalité et rythme du texte"... Astrid Armand 20/01/2016

Thomas s'assit et contempla la mer. Il était seul, perdu dans ses pensées, pensées qui comme la houle, venaient, repartaient, venaient et repartaient à nouveau, pensées qui avaient l'aura de la couleur de l'eau, vert émeraude, un vert qui l'apaisait, le sécurisait, lui faisait fermer lesyeux pour mieux pénétrer le clapotis des vagues, pour mieux se perdre dans cette immensité tranquille qui le berçait de loin en loin, loin comme cet oiseau planant dans le ciel, se laissant porter par l'alizé dou...
Lire la suite
  149 lectures
  0 commentaires

Écrire en atelier: "Portrait métaphorique: présence d'un animal, portrait d'un homme"... Olivier Bueb 12/12/2015

PAULOT 1 Les déserts m'ont toujours attiré, qu'ils soient brûlants ou glacés. La beauté de leurs paysages, le sentiment mêlé de liberté et de dangerosité me fascinent, me rassurent tant ces territoires sont vierges de toute présence humaine. Mon dernier voyage a guidé mes pas vers la blanche Arctique où d'une profonde eau émeraude dépasse l'infime partie visible des icebergs. Je me croyais dans un cocktail géant où s'entrechoquent des glaçons pris dans du curaçao bleuâtre. C'est là que m'est app...
Lire la suite
  172 lectures
  0 commentaires

Écrit en atelier:"Poésie et synesthésie: mélanger les sensations"... Anne-Marie 28/11/2015

Le soir fait sens. Les pirouettes des arbres s'épanchent au sommet de la colline et dorment en dentelle. On entend le vent chahuter dans les cerfeuils. Il fait soyeux. Une hulotte tance sa vie. Martial sème son regard sur la ligne et attend. Il a rendez-vous avec sa tortureuse . Musarde-t-elle ? Il a envie de la velouter contre lui et lui lire combien elle chante en son cœur. Mais elle n'est toujours pas là. L'attente devient sourde. Soudain un bruit derrière lui. Il se retourne…hélas ce n'est q...
Lire la suite
  148 lectures
  0 commentaires

Écrire en atelier:"Poésie et synesthésie: mélanger les sens"... Olivier Buerb 28/11/2015

1 FRAGMENTATION AVEUGLE J'ai effleuré ce miroir poli comme un galet de rivière. J'ai caressé le reflet de ton image au travers de la mienne. J'ai respiré ton odeur chaude de pleine lumière au travers du tain. J'ai savouré la lumière de ton sourire à la clarté étincelante. J'ai contemplé, les yeux fermés, l'obscurité de ton absence. J'ai frôlé du bout des doigts l'horizon lointain où se rejoignent les lignes de nos vies respectives. J'ai écouté parler tes couleurs favorites, ce camaïeu de bleus à...
Lire la suite
  133 lectures
  0 commentaires

Écrire en atelier"Description d'un lieu à partir de textes de Zola"... Olivier Bueb 06/112015

UN LIEU, UNE VILLE La ville nouvelle paraissait agrandie ; le nouveau quartier du Médard s'étendait désormais jusqu'au fleuve. Des bruits de télévisions montaient vers le ciel étoilé tandis que des stores baissés laissaient à penser que des gens honnêtes dormaient d'un sommeil réparateur. L'ombre des tours de verre se dressait pour se noyer dans les eaux noires de la Ligrande. Ma balade nocturne quotidienne me guidait toujours vers le même endroit. Je tombais nez à nez avec ce tag que je connais...
Lire la suite
  132 lectures
  0 commentaires

Écrire en atelier "Un fait divers, trois narrateurs"... Olivier Bueb 14/11/2015

ETOILE GRAND-COMBIENNE 1 Le journal : « Une étoile s'éteint dans la nuit grand-combienne » Mardi matin aux aurores, la brigade de Répression des Fraudes a effectué une descente au restaurant bien connu « La Farigoule ». Suite à une dénonciation anonyme et courageuse, elle a interpellé le chef étoilé Bertrand Poëllon. En effet ; la Brigade avait reçu ces derniers temps des coups de téléphones et autres mails précisant que le restaurateur, à défaut d'utiliser des produits du terroir, se servait d'...
Lire la suite
  120 lectures
  0 commentaires

Écris en atelier: "Écrire le nucléaire"... Anne-Marie 04/04/2016

Il y eut une première fois…. Hiroshima,la mort venue du ciel,éventration de la terre ,larmes de terreuret l'horreur, dans les yeux des enfants .Il y eutTchernobyl,paysage décharnéet toute la tristesse du monde.Il y eut à nouveau Fukushima.Oublié, les cerisiers en fleurs au pied du mont Fuji,oublié, les petits jardins de galets bien rangés ,Fukushima,comme une geisha de la mort,Fukushima ,comme dans un tableau de Hokusai,étreinte de la vague,écume de la mort,Il y eut… il y aura… Demain…. peu...
Lire la suite
  135 lectures
  0 commentaires

Écrit en atelier: "Description d'un lieu, scénario puis parcours d'un personnage"... Olivier Bueb 06/11/2015

LE CINÉASTE La porte est en bois massif, simple et de couleur foncée. La clenche est en métal noirci. Quand tu ouvres cette porte, tu pénètres dans une cuisine dont le sol est fait de tomettes rouges. Elles sont polies par le temps et leur alignement n'est pas très régulier. En face de la porte, une fenêtre apporte de la lumière à la pièce. Elle part du plafond pour s'arrêter à 1m50 du sol.Des barreaux ont été posés à l'extérieur pour éviter toute intrusion. Au milieu trône une grande table en b...
Lire la suite
  125 lectures
  0 commentaires

Écris en atelier: " Un mot pour un autre » avec Michaux et Tardieu "... Élia Casanova 14/05/2016

-Merdour Maline ! cette niche est en soleil !Oh c'est très lourd d'aller friche prêtement avec toi !Dans la fourbe poile bien à épaissir des crosses pas chutées et mènement levées.Moi,j'ai flutiaux une carbonate à sucs dans l'abreuvoir !je l'ai pas forbilé cette mine gale !-Oh mon émoi calerions , j'ai tenté dur le violet avec de la picaille grosse,du chardu en cholette et des cartachoux surdoués..hé humlé quelle fastation ! ture fastation !!!Retrouver Merlouche,Flicaye,percale et finette en toi...
Lire la suite
  121 lectures
  0 commentaires

Écrire en atelier: "Fiction avec une nouvelle de Julio Cortázar "... 05/2016

Galerie vieille du temple, la rue était sombre.Une silhouette féminine, rouge, s'éloignait dans le crachin du petit matin. Un homme à l'allure élancé s'approcha de la devanture et s'absorba dans la contemplation du tableau.La femme est assise sur le lit, ses vêtements gisent sur le sol, visiblement jetés en hâte. Les coudes sur les genoux, lasse, elle semble pleurer. Derrière elle, allongé de dos, un homme prend toute la place dans le lit. Une chevelure abondante tombe sur sa nuque ; d'épaisses ...
Lire la suite
  128 lectures
  0 commentaires

Écris en atelier : " Un personnage traverse un groupe" Pierre Gaudon Novembre 2016

  Écrire en atelier : " Un personnage traverse un groupe" Pierre Gaudon Novembre 2016 Une intrusion L'église était pleine en cette veillée pascale, et l'assemblée était priante. L'église St Leu, à Paris, rue St Denis, n'est pas réellement une paroisse. Les gens qui s'y retrouvent pour prier ou pour célébrer sont pour partie du quartier, certes, mais les plus nombreux sont des hommes et des femmes venant de tout Paris, qui ont trouvé ici une atmosphère de célébration qui leur convenait. Beau...
Lire la suite
  119 lectures
  0 commentaires

Écrit en atelier : " Stage d'été 2017 - Silence et voix" Sophie Ripka Août 2017

Contraste vous dis-je ! Ici, maintenant tout n'est que contraste finalement, Table de marbre baignée de soleil et d'ombres, Immobilisme et mouvement de balancement rappelant l'écoulement du temps, Calme absolu, déchiré par de multiples sons, sonorités, bruissements, chants, claquements, notes de piano, voix humaines…. Chaleur solaire sur la peau rafraichie par le vent chantant bienfaisant et berçant. Je suis posée en ce monde, là et ailleurs à la fois, Tout autant perchée haut avec cet oiseau qu...
Lire la suite
  126 lectures
  0 commentaires

Ecrit en atelier.... La nuit par Philippe

​ La Nuit m'accompagne depuis toujours. Elle se cache le jour dans une région obscure, au fond d'un puits, sous la terre, dans une galerie profonde en m'attendant. La nuit s'endort,elle rêve,elle est belle quand elle dort ! ma nuit me cherche, ou attend que je la rejoigne.Elle me questionne,elle veut me révéler des choses oubliées,des choses que je ferais peut-être mieux de ne pas savoir. Ma nuit est une femme que je connais si peu, j'ai peur de la regarder,peur qu'elle prenne trop de place, peu...
Lire la suite
  122 lectures
  0 commentaires

Uniquement vous abonner?

Ou poster un texte, une photo, un lien...

Inscription blog

Derniers commentaires

Il n'y a aucun commentaire.
X

Pas de copie.

Pas de copie. Merci