N'hésitez pas à ajouter des photos, des illustrations, des liens... Merci de choisir une catégorie pour chacun de vos textes. Par défaut il sera attribué à "Textes d'atelier".

Vous pouvez vous inscrire pour participer ou vous abonner pour être informé des publications. Pour créer le compte vous serez renvoyé à la page d'accueil, il suffit de 1)remplir le formulaire, 2) confirmer votre adresse en activant le lien que vous recevrez par mail puis 3) attendre le message qui vous confirmera que votre inscription été approuvée.

Blog ouvert à tous les participants des ateliers de Nîmes et des stages d'écriture.

Si vous ne parvenez pas à vous inscrire ou n'avez pas le temps de créer un compte, il suffit de m'envoyer vos textes et je les publierai sous votre nom ou un pseudo de votre choix sans les modifier. Je n'interviens pas dans les textes du blog. Lien vers mon adresse mail.

WHITE SPIRIT (inspiré du tableau Kavemérui de René Guiffrey) Un carré blanc de 60 par 60. Mes yeux parcourent d'un air interrogatif de périmètre de 240 centimètres. Ils vont et viennent de gauche à droite puis rebroussent chemin tentant de déchiffrer ce qui pourrait être un manga hivernal. Puis de haut en bas et de bas en haut, tel un médecin examinant l'évolution de la courbe de températures de son patient alité. Tout comme lui j'accompagne mes lents hochements de tête d'une moue dubitative fac...
KATIA Fidèle à mes habitudes, j'étais en retard. La chaleur suffocante de cet été caniculaire transformait l'appartement en sauna. Je cherchais partout ces maudites clés. Au loin, par la fenêtre une sirène se faisait entendre. Pompier, police, je n'ai jamais su faire le distinguo. Mais où ai-je fourré ces clés ? La sirène poursuit sa mélodie stridente, une urgence sans doute. Moi aussi, je suis pressé, ça y est, je suis en retard de deux minutes. Katia a l'habitude maintenant, mais cela entretie...
1 FRAGMENTATION AVEUGLE J'ai effleuré ce miroir poli comme un galet de rivière. J'ai caressé le reflet de ton image au travers de la mienne. J'ai respiré ton odeur chaude de pleine lumière au travers du tain. J'ai savouré la lumière de ton sourire à la clarté étincelante. J'ai contemplé, les yeux fermés, l'obscurité de ton absence. J'ai frôlé du bout des doigts l'horizon lointain où se rejoignent les lignes de nos vies respectives. J'ai écouté parler tes couleurs favorites, ce camaïeu de bleus à...
UN LIEU, UNE VILLE La ville nouvelle paraissait agrandie ; le nouveau quartier du Médard s'étendait désormais jusqu'au fleuve. Des bruits de télévisions montaient vers le ciel étoilé tandis que des stores baissés laissaient à penser que des gens honnêtes dormaient d'un sommeil réparateur. L'ombre des tours de verre se dressait pour se noyer dans les eaux noires de la Ligrande. Ma balade nocturne quotidienne me guidait toujours vers le même endroit. Je tombais nez à nez avec ce tag que je connais...
ETOILE GRAND-COMBIENNE 1 Le journal : « Une étoile s'éteint dans la nuit grand-combienne » Mardi matin aux aurores, la brigade de Répression des Fraudes a effectué une descente au restaurant bien connu « La Farigoule ». Suite à une dénonciation anonyme et courageuse, elle a interpellé le chef étoilé Bertrand Poëllon. En effet ; la Brigade avait reçu ces derniers temps des coups de téléphones et autres mails précisant que le restaurateur, à défaut d'utiliser des produits du terroir, se servait d'...
LE CINÉASTE La porte est en bois massif, simple et de couleur foncée. La clenche est en métal noirci. Quand tu ouvres cette porte, tu pénètres dans une cuisine dont le sol est fait de tomettes rouges. Elles sont polies par le temps et leur alignement n'est pas très régulier. En face de la porte, une fenêtre apporte de la lumière à la pièce. Elle part du plafond pour s'arrêter à 1m50 du sol.Des barreaux ont été posés à l'extérieur pour éviter toute intrusion. Au milieu trône une grande table en b...

Inscription blog

Derniers commentaires

Reymond Sylvie A chaque coup de pioche...
4 avril 2020
Un texte que Didier vous invite à prolonger selon votre inspiration...
Reymond Sylvie Prisonnière
30 mars 2020
Confinement quand tu nous tiens...
Reymond Sylvie En ce temps là...
30 mars 2020
Premier texte de confinement! Ecrire, lire, partager sans se voir, sans se toucher autrement qu'émot...
Bernard N Constance
23 mars 2020
Bonjur Hélène, je ne savais pas que c'était toi Helène Delprat. Mais je reconnais ton texte que j'ai...
Didier Tricou Folie de l'écriture Antonin et Dieu
24 février 2020
Maurice, mon bon Maurice, c'est... impressionnant ! Maurice, mon bon Maurice, ça secoue ! Bravo !
X

Pas de copie.

Pas de copie. Merci