N'hésitez pas à ajouter des photos, des illustrations, des liens... Merci de choisir une catégorie pour chacun de vos textes. Par défaut il sera attribué à "Textes d'atelier".

Vous pouvez vous inscrire pour participer ou vous abonner pour être informé des publications. Pour créer le compte vous serez renvoyé à la page d'accueil, il suffit de 1)remplir le formulaire, 2) confirmer votre adresse en activant le lien que vous recevrez par mail puis 3) attendre le message qui vous confirmera que votre inscription été approuvée.

Blog ouvert à tous les participants des ateliers de Nîmes et des stages d'écriture.

Si vous ne parvenez pas à vous inscrire ou n'avez pas le temps de créer un compte, il suffit de m'envoyer vos textes et je les publierai sous votre nom ou un pseudo de votre choix sans les modifier. Je n'interviens pas dans les textes du blog. Lien vers mon adresse mail.

La chambre forte, Incipit.

Elle rêvait… Par la fenêtre ouverte, elle sentait le vent, elle respirait l'odeur de la mer, elle s'en imprégnait, se laissait emporter – grisée. Elle partirait un jour, elle le savait. Depuis l'enfance, elle était bercée par les récits de voyage de son père, par les mots magiques qui leur étaient attachés et qu'elle entendait comme des trésors qu'il aurait ramenés de cet ailleurs. Elle était jalo...
Lire la suite
  97 lectures
  0 commentaires

La chambre forte. Cécile Gravellier

Saisissez votre texte ici...
  101 lectures
  1 commentaire

Haïkus

  … en cherchant dans mes « vieux » livres, j'ai retrouvé une anthologie des poèmes courts japonais, et voici quelques haïkus : ______________________________ Un monde  qui souffre sous un manteau de fleurs  - Issa-  _______________________________ Prépare-toi à la mort prépare-toi bruissent les cerisiers en fleurs  -  Issa - ________________________________ Cœur...
Lire la suite
  260 lectures
  0 commentaires

Extrait du discours de réception du prix Nobel de Gabriel Garcia Marquez

A la question de savoir ce qu'il pensait être le substrat de son oeuvre, voilà ce que le lauréat du Nobel a répondu: -          "   La poésie grâce à laquelle, sur I'imposante liste de navires dressée par le vieil Homère dans l'Iliade  souffle un vent qui les pousse à naviguer avec une légèreté intemporelle et hallucinée. La poésie qui po...
Lire la suite
  383 lectures
  0 commentaires
X

Pas de copie.

Pas de copie. Merci