N'hésitez pas à ajouter des photos, des illustrations, des liens... Merci de choisir une catégorie pour chacun de vos textes. Par défaut il sera attribué à "Textes d'atelier".

Vous pouvez vous inscrire pour participer ou vous abonner pour être informé des publications. Pour créer le compte vous serez renvoyé à la page d'accueil, il suffit de 1)remplir le formulaire, 2) confirmer votre adresse en activant le lien que vous recevrez par mail puis 3) attendre le message qui vous confirmera que votre inscription été approuvée.

Blog ouvert à tous les participants des ateliers de Nîmes et des stages d'écriture.

Si vous ne parvenez pas à vous inscrire ou n'avez pas le temps de créer un compte, il suffit de m'envoyer vos textes et je les publierai sous votre nom ou un pseudo de votre choix. Lien vers mon adresse mail.

De temps en temps j'ai une âme

De temps en temps j'ai une âme
elle vient, elle va
sans emploi du temps particulier
sans agenda

Elle arrive chez moi à l'improviste
s'assoie
allume une cigarette
fait des ronds de fumée
trempe un biscuit dans le café

Une autre fois je la surprends sur le balancier de la pendule
faisant des pointes sur la mosaïque
ou en équilibre sur la page d'un livre
qu'un courant d'air malicieux fait tourner

Mais elle est craintive
la moindre brusquerie
un mot de trop
une cuillère qui tombe par terre
et hop
elle disparaît
comme un mail électronique

Quand on part en vacances elle est toujours là
prête avant tout le monde
et il faut la voir assise plein ciel sur le toit ouvrant de la 2CV
pas plus grosse qu'une cigale
mais cheveux au vent
sifflotant un air des Bee Gees

Mais au travail elle est inconnue
pas même une trace de son passage
j'ai beau l'appeler
la supplier de venir avec moi
Rien à faire.
d'ailleurs elle n'a même pas son nom gravé sur la porte de mon bureau

Le matin quand je me réveille et que j'ai besoin d'elle
je la cherche partout
à tâtons sous le lit, entre les draps
Mais rien. Introuvable.

Par contre il m'arrive de trouver une pirogue
un piano mécanique
ou un voiture de pompier
sur la descente de lit
alors je sais qu'elle venue pendant la nuit
mêlée à quelque rêve.

Je n'ai jamais su où elle habitait.
une cabane en hautes branches

dans le cèdre de mon enfance ? 

éperdument indifférente
Epiphanie de Janvier
 

Commentaires

Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Inscription blog

Derniers commentaires

Bernard N Impromptu pour un matin d'hiver
24 janvier 2020
Bonjour. J'avais écrit cet impromptu pour une amie atteinte d'un mauvais cancer. Elle vient de décéd...
Bernard N ELLE S'APPELAIT ELISKA
18 janvier 2020
Belle histoire, belle écriture, belle atmosphère.
Bernard N La fougue du mollusque
18 janvier 2020
Délicieux
Didier Tricou L'Épiphanie de Mai
30 décembre 2019
Partiellement inspiré par "Rouge Impératrice" de Léonora Miano.
Reymond Sylvie L'accumoncellement
5 novembre 2019
Accumulation, énumération, liberté, excès... Voilà ce que cherchait cet atelier et c'est aussi ce à ...
X

Pas de copie.

Pas de copie. Merci