N'hésitez pas à ajouter des photos, des illustrations, des liens... Merci de choisir une catégorie pour chacun de vos textes. Par défaut il sera attribué à "Textes d'atelier".

Vous pouvez vous inscrire pour participer ou vous abonner pour être informé des publications. Pour créer le compte vous serez renvoyé à la page d'accueil, il suffit de 1) remplir le formulaire, 2) confirmer votre adresse en activant le lien que vous recevrez par mail puis 3) attendre le message qui vous confirmera que votre inscription a été approuvée.

Blog ouvert à tous les participants des ateliers de Nîmes et des stages d'écriture.

Si vous ne parvenez pas à vous inscrire ou n'avez pas le temps de créer un compte, il suffit de m'envoyer vos textes et je les publierai sous votre nom ou un pseudo de votre choix sans les modifier. Je n'interviens pas dans les textes du blog. Lien vers mon adresse mail.

Emanation

Tes baisers aux effluves de rhum, de gingembre et de grenadine exaltait l'odeur pénétrante, enivrante, voluptueuse des voyages, de cette île et de la liberté.

Ton corps égrenait l'acre de la poussière du désert qui t'habitais encore et que tu me contais après l'amour. S'insinuait alors en moi les traces éthérée de ton errance, l'impénétrable relent de ta monture compagnon de ton odyssée et la suffocante chaleur de ces jours interminables qui t'égaraient encore.

Ton corps inlassablement répétait ce voyage sans fin et nous transportait en des lieux inhabités, primitifs, redoutables.

Tu composais jours après jours une réplique des premiers instants et notre corps à corps fleurait l'éternité, baignant dans un puissant parfum d'encens, de myrrhe et de benjoin.

Quelle fragrance as-tu laissé sur mon corps conquis ?

Le temps a tissé un bouquet, une émanation de nos âmes reliées, enchevêtrées qui embaument encore parfois le petit matin. 

Traversée
La maison s'éveille...
 

Commentaires

Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
X

Pas de copie.

Pas de copie. Merci